Les années
d'après-guerre

1945-1997

L'HGM d'aujourd'hui

1997-2021

Les premières
années

1818-1914

Introduction

Au milieu des années quatre-vingt-dix, l’Hôpital général de Montréal entre dans une ère de soins de haute technologie et de proximité de plus en plus spécialisés, caractéristiques de son rôle au sein du réseau hospitalier de l’Université McGill.

Au moment du passage à l’an 2000, l’HGM doit comme d’autres hôpitaux affronter la menace d’une défaillance des systèmes. La ville de Montréal et son activité économique ont bien changé. La ville industrielle s’est transformée en métropole technologique et culturelle dotée d’une industrie touristique florissante. Pendant ce temps, la province équilibre les compressions et instaure une législation qui va fournir un régime d’assurance médicaments et des services de garde d’enfants abordables à la population.

Deux inhalothérapeutes à l’unité de soins intensifs de l’Hôpital général de Montréal, 2020, photographiées par Michael Cichon. Avec l’autorisation du Service de multimédia médical du CUSM.

graphic showing merger of five hospitals into the MUHC in 1997

Bien qu’une fusion ait pu présager la consolidation de tous les sites en un seul super-hôpital, il est décidé au moment de l’élaboration des plans du site Glen de conserver l’HGM en tant que site complémentaire, afin de soulager la pression sur les salles d’urgence de la ville. (Source: Soins, enseignement, recherche au coeur de la cite: Rapport de la Commission d’analyse des projets d’implantation du Centre hospitalier de l”universite de Montreal et du Centre universitaire de sante McGill)

Conçu par Linda Jackson

Le secteur des soins de santé doit s’adapter à l’introduction de dix-neuf réseaux intégrés à travers la province, et à la désignation de quatre centres universitaires des sciences de la santé. En 1997, on assiste à la création du Centre universitaire de santé McGill, formé par la fusion de cinq établissements de santé, dont l’HGM est le plus ancien. Ces centres universitaires ont un rôle bien défini à jouer au sein du système de santé, soit celui de fournir des soins ultraspécialisés, de produire de la recherche novatrice et de former les futurs professionnels de la santé.

COVID-19 à l’HGM : la deuxième pandémie de l’hôpital

kinesiologist in the perioperative program

Les portraits EPI sont une intervention hybride de l’art et le médecine conçue pour améliorer les soins aux patients et la dynamique de l’équipe en humanisant l’apparence aliénante des EPI grâce à des portraits chaleureux et souriants.

Geneviève Lambert, kinésiologue du Programme periopératoire HGM, portant un portrait EPI (équipement de protection individuelle), 2021. Photographiée par Laura Rendon et Geneviève Lambert.

Au moment où la pandémie de grippe frappe Montréal en 1918, le centième anniversaire de l’HGM approche. Malgré les graves pénuries de personnel causées par la Première Guerre mondiale et exacerbées par la pandémie, l’hôpital répond aux éclosions d’infection à travers la ville. L’HGM participe également à la mise sur pied d’un hôpital temporaire près du port, destiné à soigner les soldats qui rentrent au pays.

À gauche, une page de La Presse du 11 octobre 1918 énonce les consignes du Bureau de santé de la Cité de Montréal en lien avec la pandémie de grippe de l’époque (Source : BAnQ). À droite, les consignes publiées par le ministère de la Santé et des Services sociaux en juillet 2020 pour limiter la propagation de la COVID-19.

Cent ans plus tard, l’HGM traverse aux côtés du monde entier une nouvelle période historique. La grippe de 1918 s’était introduite sur les continents à travers les flux de trafic militaire. Dans l’environnement hautement connecté et cosmopolite de 2020, c’est en grande partie par le biais des voyages aériens que la COVID-19 s’est répandue sur la planète. Pour freiner la transmission du virus, la Ville mise aujourd’hui comme en 1918 sur le port du masque, sur la distanciation et sur la restriction des rassemblements publics. Toutefois s’il fallut des décennies pour mettre au point un vaccin contre la grippe, la vaccination de nouvelle génération et ses procédés à base d’acide nucléique (ARN) ont permis de développer des vaccins efficaces contre la COVID-19 en moins d’un an.

Kenneth Drummond, kinésiologue, portant un portrait EPI avec une patiente dans la Programme periopératoire de l’HGM, 2021. Photo par Laura Rendon et Geneviève Lambert.

Anh Thy Le Quang, kinésiologue, Programme periopératoire HGM, avec un portrait EPI (Équipement de Protection Individuelle), 2021. Photo par Laura Rendon et Geneviève Lambert.

Témoignages de reconnaissance envers les infirmières de l’HGM, 2020. Avec l’autorisation de la Fondation de l’Hôpital général de Montréal

Tout comme lors de la pandémie de 1918, le personnel de la santé de l’HGM a travaillé sans relâche pour traiter et limiter la propagation de la COVID-19, en offrant des soins humains et en donnant l’exemple au reste de la société. Son service dévoué à la communauté durant cette crise constitue sans contredit un récent chapitre d’héroïsme de l’histoire de l’hôpital.

Défi Respirateur Code Vie

Récemment, la Fondation de l’HGM s’associait à l’Institut de recherche du CUSM pour lancer Le Défi Respirateur Code Vie. Ce concours international, créé dans le contexte d’une pénurie imminente de respirateurs due à la multiplication des cas de COVID-19, invitait les concepteurs à développer des prototypes de respirateurs faciles à produire et très abordables. La réponse fut extraordinaire : plus de mille équipes de participants du monde entier s’y sont inscrites. Faisant office de pont entre les concepteurs et les fabricants, Le Défi Respirateur a également amassé des fonds pour épauler les entreprises dans la production et l’entretien des respirateurs.

Parmi les trois finalistes, c’est l’entreprise montréalaise de robotique Haply qui a remporté le concours, grâce à son concept facile à réaliser à l’aide d’imprimantes 3D.

À venir...

L’équipe de la « Trauma Bay » de l’HGM, 2020. Avec l’autorisation de la Fondation de l’Hôpital général de Montréal.

Programme de deux concerts dans le cadre d’activités de financement de l’HGM, 1901. Avec l’autorisation des archives de l’Alumnae Association of the Montreal General Hospital School of Nursing

Célébrer l’excellence clinique

L’Hôpital général de Montréal, en tant qu’établissement d’un centre universitaire d’importance desservant Montréal et la province du Québec, apporte au CUSM une expertise historique en matière d’investigation clinique, de recherche de pointe, de collégialité et de mentorat. L’HGM veille également à fournir des soins hautement spécialisés dans à travers une gamme de programmes et de missions, tels que la traumatologie et la médecine d’urgence, l’orthopédie, la santé mentale et les services psychiatriques d’urgence, le traitement de pointe des cancers thoraciques complexes, les soins en allergie et immunologie, la gériatrie, et bien plus encore.

Restez en contact avec nous pour connaître les activités cliniques en cours à l’HGM.

Deux cents ans de soutien communautaire

À travers les défis financiers et les réformes organisationnelles des deux premières décennies du XXIe siècle, c’est grâce au soutien philanthropique de la communauté que l’HGM a pu continuer à fournir des soins aux citoyens de Montréal et d’ailleurs. Au fil des ans, l’hôpital a pu compter sur d’importants donateurs de longue date – tels que la Fondation Molson, la Fondation de la famille J.W. McConnell, la Fondation Jarislowsky, la famille Angus, la famille Birks, la famille Desmarais, la famille Satoko et Richard Ingram, la Fondation R. Howard Webster, la Fondation Aune, la Fondation Hewitt, ainsi que plus de 80 000 généreux donateurs. Ceux-ci se sont mobilisés et ont démontré leur confiance envers tous ceux et celles qui composent l’HGM, et qui ne cessent d’offrir à la communauté des soins empreints de compassion, en plus de produire de la recherche fondée sur des données cliniques – une tâche d’autant plus essentielle dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

D’autres histoires sont à venir prochainement! D’ici là, nous vous invitons à visiter le site web de la Fondation de l’HGM pour en savoir plus sur son soutien vital aux soins vitaux.

Recevoir des mises-à-jour